La Petite Agence du Web | OptiMiam lève 500 000 euros pour lutter contre le gaspillage alimentaire
18850
post-template-default,single,single-post,postid-18850,single-format-standard,ajax_fade,page_not_loaded,,qode-theme-ver-6.1,wpb-js-composer js-comp-ver-4.3.5,vc_responsive

OptiMiam lève 500 000 euros pour lutter contre le gaspillage alimentaire

22 Jan OptiMiam lève 500 000 euros pour lutter contre le gaspillage alimentaire

L’application anti-gaspillage OptiMiam, qui permet aux commerçants d’écouler leurs stocks en poussant des promotions aux consommateurs qui se trouvent à proximité de leur magasin, lève 500 000 euros auprès de business angels pour se développer.


De la boulangerie de quartier aux grandes surfaces, l’application OptiMiam permet aux commerçants d’écouler leurs excédents de stock grâce à des promotions diffusées aux consommateurs, utilisateurs de l’appli, qui se trouvent à proximité. Raodath Aminou et Alexandre Bellage ont créé OptiMiam en 2014 après s’être rencontrés lors d’un Startup Weekend et lèvent aujourd’hui 500 000 euros pour leur concept anti-gaspillage auprès de business angels.

L’un des objectifs est d’élargir le réseau de partenaires : OptiMiam travaille déjà en collaboration avec Subway, Carrefour City ou encore Le Fournil de Paris, et compte également de nombreux commerces indépendants, elle souhaiterait aujourd’hui pouvoir séduire 2500 commerçants d’ici 2018.

500 000 euros pour lutter contre le gaspillage alimentaire en Europe

L’autre enjeu de cette levée de fonds est de renforcer la technologie et de séduire de nouveaux utilisateurs pour agrandir la communauté OptiMiam qui compte aujourd’hui 42 000 utilisateurs. D’ici deux ans, c’est à 250 000 personnes que la jeune pousse espère s’adresser. OptiMiam souhaite également se développer dans les 6 plus grandes agglomérations françaises avant de partir à l’assaut du gâchis dans les capitales européennes. Une vision internationale qui a permis à la jeune pousse d’être sélectionné pour le HandsOn Startup Tour, un concours sponsorisé par Carrefour qui offre une semaine d’immersion dans la Silicon Valley du 6 au 13 février.

No Comments

Post A Comment